Serons-nous encore en Palestine dans 50 ans à panser les plaies des victimes d’une politique d’occupation humiliante ?

Les organisations humanitaires depuis 50 ans et Médecins du Monde Suisse depuis 20 ans, tentent de panser les plaies physiques et psychiques de la population palestinienne. Pris à parti au centre d’un conflit entre un peuple occupé et une puissance militaire occupante, l’ensemble des acteurs qui travaillent sur le terrain se pose la question de leur efficacité, alors que le traitement curatif des souffrances et des douleurs est connu depuis longtemps.  Le remède est politique et non humanitaire.

Médecins du Monde Suisse interpelle le président Didier Burkhalter

La Suisse, acteur international, grâce à son statut particulier et sa diplomatie de bons offices, doit peser de tout son poids pour appuyer une résolution politique au conflit et notamment demander la levée immédiate du blocus de la bande de Gaza. Médecins du Monde Suisse est présente en Palestine depuis 1994, notamment dans le domaine de la santé mentale. L’organisation rappelle que la résolution de la situation actuelle passe par une solution politique.

Médecins du Monde Suisse a interpellé le président Didier Burkhalter, chef du DFAE et une rencontre avec l’ambassadeur Manuel Bessler, vice-directeur de la DDC, délégué à l’aide humanitaire et chef du Corps suisse d’aide humanitaire, s’est tenue récemment à Berne pour faire le point de la situation et évaluer les besoins sanitaires de la population de Gaza.

Médecins du Monde Suisse invite les autorités suisses à mettre tout en œuvre pour que le Droit International Humanitaire et les Conventions de Genève soient respectés et que les actions pour un accès sécurisé aux lieux de soins soient renforcées. « Nous ne devons pas sous-estimer le rôle de la Suisse. L’Initiative de Genève l’avait déjà démontré en permettant de renouer le dialogue entre les « cousins » et son texte contient une majorité de solution au conflit » déclare le Pr Nago Humbert, président fondateur de Médecins du Monde Suisse, qui a présidé la Deuxième conférence israélo-palestinienne sur la santé à Jérusalem.

Gaza. Une helpline pour les enfants

Les événements liés à l’opération militaire israélienne « Bordure protectrice » ont nécessité de repenser l’intervention de Médecins du Monde afin d’offrir une réponse à la situation de crise, l’ensemble des équipes intensifient leurs activités. Les efforts se poursuivent mais l’accès aux blessés est redevenu difficile avec la reprise des attaques.« Les enfants sont les premières victimes et l’accès aux soins nécessaire est entravé volontairement, la société civile israélienne et la communauté internationale doivent le savoir » dit Yago Boter Balaguer, coordinateur général de Médecins du Monde Suisse dans les territoires palestiniens.

Médecins du Monde soutient la ligne d’appels téléphoniques d’urgence pour les enfants de l’organisation Sawa. Cette helpline offre la possibilité d’obtenir un soutien et des conseils pour surmonter les événements extrêmement difficiles auxquels les enfants font face. Les activités de Sawa sont complémentaires au travail réalisé dans les centres de santé mentale pour enfants et adolescents du district de Hébron et du futur centre de Naplouse.

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse