Activités

Instagram

En couverture de l’édition n°30 de notre journal, le portrait d’un jeune Gazaoui de 12 ans : En mai dernier, il se rendait chez sa tante pour fêter l’Aïd avec ses cousins, mais un obus d’artillerie l’avait précédé, tuant ses cousins et nièces et le blessant d’un éclat d’obus à la tête alors qu’il tentait de s’échapper.

❤️‍🩹 Etre âgé de 12 ans aujourd’hui à Gaza, c’est avoir traversé quatre guerres et des escalades de violences à répétition. C’est vivre au quotidien sous blocus dans une bande de terre de 45 km de long et 10 km de large aux frontières verrouillées. Cette situation insupportable provoque de nombreux traumatismes nécessitant un suivi psychosocial.

Après la guerre, soigner l’onde de choc psychologique est un travail de longue haleine. L’équipe de Médecins du Monde s’y engage au quotidien, grâce à votre soutien. Merci !

📸 Ce portrait a été réalisé par @motaz_azaiza, photographe à #Gaza. Tout au long du conflit, il a continué de témoigner en images de la situation de son pays.

#palestine #medecinsdumonde #médecinsdumonde
...

🇭🇹 #Haïti La situation d'insécurité a atteint des niveaux si alarmants dans la capitale #PortAuPrince, que les personnes ayant besoin de soins médicaux refusent de sortir de chez elles pour les obtenir, de peur d'être attaquées.

Environ un tiers du territoire de Port-au-Prince est touché par les activités criminelles et la violence propagées par des gangs armés. Depuis le 1er juin 2021, une recrudescence significative des affrontements meurtriers entre ces gangs rivaux continue d'alimenter l'insécurité généralisée et les déplacements, avec des conséquences dévastatrices pour la population.

Erlande Jacques, une femme haïtienne qui fréquente les projets de Médecins du Monde à Cité Soleil raconte : ❝Comment voulez-vous que je quitte ma maison ? Chaque jour, vous entendez des coups de feu, les gangs s’affrontent et vous découvrez que telle ou telle personne a été tuée. Je ne peux tout simplement pas risquer ma vie ou celle de mes enfants pour aller à l’hôpital en ce moment.❞

➡️ @un_ocha estime qu’environ 1️⃣7️⃣0️⃣0️⃣0️⃣ personnes ont dû fuir leur domicile, cherchant refuge dans des centres sportifs, des parcs et des places d’autres quartiers de la ville.

En Haïti, quatre chapitres de notre #ONG humanitaire médicale travaillent ensemble pour renforcer les services de #santé sexuelle et reproductive, de santé maternelle et néonatale dans différents départements du pays. (@medicosdelmundo #Argentine, @medecinsdumondeca #Canada, @medicosdelmundoespana #Espagne et #Suisse)

Lien dans la bio pour en savoir plus ! 👆

📸 A droite sur la photo, le Centre de santé communautaire Cité de l'éternel, dans le quartier de #Martissant. Décembre 2020 © MdM Suisse

#medecinsdumonde #médecinsdumonde
...

En tant qu'alliance qui s'engage à travers le monde pour la #santé et les droits sexuels & reproductifs, ainsi que contre les violences à l'égard des #femmes, @iamaneh_schweiz, @womenshope et Médecins du Monde Suisse soutiennent la grève des femmes🇨🇭du 14 juin !

Les femmes subissent encore des discriminations sur le marché du travail, la conciliation entre famille et travail repose encore principalement sur les épaules des femmes et les salaires sont encore souvent inférieurs à ceux des hommes pour le même travail.

Répétez après nous le slogan de la grève 2021 :
DU RESPECT !
DE MEILLEURS SALAIRES,
DES MEILLEURES RENTES.

Tant que ce n’est pas égal, c’est insuffisant !

30 ans après l'historique première grève des femmes, les revendications sont toujours d'actualité. Nous sommes encore loin de l'égalité réelle.

#14juin #grevedesfemmes #grevefeministe #15h19 #liberté #égalité #sororité #médecinsdumonde #medecinsdumonde #suisse #solidariteaveclesfemmesdumondeentier

En 2021, cela fait (seulement) :
- 50 ans que les femmes ont le droit de vote au niveau fédéral
- 40 ans que l’inscription de l’égalité entre hommes et femmes est inscrite dans la Constitution
...

✨Devenir l'un des visages de la pub @fielmann et soutenir Médecins du Monde ça vous dit ?

Pour ses 25 ans en Suisse, l'opticien fait don de 25'000.- à 5 organisations caritatives, choisies par VOUS !

Pour participer sur Instagram :
Il suffit de prendre un selfie avec leur filtre de jubilé (à trouver sur le compte @fielmann : 2ème onglet ✨) et de le poster sur votre insta avec le hashtag #GrâceÀVousPourVous, le nom de l’organisation que vous voulez soutenir et la raison de la nomination.

Vous pouvez aussi participer sur leur site internet.

#GrâceÀVousPourVous #grazieAVoiPerVoi #DankEuchfürEuch #concours #don #lunettes #fielmann
...

#Myanmar Vives inquiétudes sur la situation humanitaire.

4 mois après le début du coup d’État :
❗️Près de 850 morts
❗️ 5 609 personnes arrêtées, et toujours détenues pour la plupart
❗️ 250 000 déplacés
❗️ 158 attaques contre des agents de santé

Le Myanmar a sombré dans une profonde crise politique.

Tandis que le pays est le théâtre de violations massives des droits humains et que les acteurs de soins sont eux-aussi visés, les services de première nécessité, médicaux et alimentaires, se sont effondrés.

Intervenant dans le pays depuis 27 ans auprès des personnes les plus exclues des soins, @medecinsdumonde voit aujourd’hui son aide #humanitaire et celle de ses partenaires entravées.

Ne laissons pas la situation se détériorer plus longtemps. Avec le soutien des #ONG internationales et les organisations locales de la société civile, agissons pour que les droits humains fondamentaux du peuple birman soient toujours respectés !

#Birmanie #whatishappeninginmyanmar #Myanmarmilitarycoup #DroitsHumains #DIH #Urgence #NotATarget #MédecinsduMonde #medecinsdumonde
📸 Photo prise le 28 mars 2021 © Reuters
...

❗️"Je suis dans ma dernière année de lycée, j'ai peur, mon âme est fatiguée, j'ai peur de tout ce qui m'entoure. Je suis assise dans mon salon, à tout moment, une bombe peut me frapper, (...) j'ai besoin de votre aide, dites-moi que je vivrai et que j'aurai mon diplôme." Ce sont là les mots d’une jeune fille de 17 ans appelant la ligne d’assistance psychologique de notre partenaire SAWA.

Aucun enfant ne devrait avoir à ressentir une telle peur. Pourtant, c'est la réalité pour des milliers d'enfants et de jeunes vivant à #Gaza.

Les bombes ont cessé de tomber depuis le #cessezlefeu le 21 mai. Aujourd’hui, la bande de Gaza est défigurée et les coeurs de la population sont meurtris.

De nombreuses personnes font face au syndrome de stress post-traumatique, à la dépression, à l’anxiété. Parallèlement, le système de santé de Gaza est au bord de l'effondrement, des années de blocus ayant entraîné une pénurie d'équipements, de personnel et de médicaments. Une situation aggravée encore par la pandémie de #Covid19.

🩺 Médecins du Monde travaille dans le Territoire palestinien occupé depuis de nombreuses années. Face à l'immensité des besoins humanitaires sur place, nos équipes sont mobilisées, dans l’urgence mais aussi sur le long terme. Nous continuerons à apporter notre soutien à Gaza et en #Cisjordanie aussi longtemps que nécessaire.

📸 Bande de Gaza | © @motaz_azaiza
...

C'est avec grande tristesse que nous avons appris la mort d'Obaida, 17 ans.
Obaida a été tué avant-hier par les forces israéliennes dans le camp de réfugiés d'Al Arroub. Emprisonné par l'armée israélienne à deux reprises alors qu'il était un jeune adolescent, Obaida avait été accompagné et pris en charge par notre équipe sur le terrain dans le cadre de notre projet "Enfants et détention". Médecins du Monde Suisse est consterné par cette terrible nouvelle et exprime ses condoléances à sa famille et ses proches.

🕊Puisse-t-il trouver la paix, qui lui a été refusée tout au long de sa vie. #RIP

———

Repost @dcipalestine
Yesterday, Israeli forces shot and killed Obaida Akram Abdurrahman Jawabra, 17, in Al-Arroub refugee camp near Hebron in the occupied West Bank.

Obaida was a dear friend of DCIP who agreed to be featured in a short film we produced with @matthewcassel in 2019. We are absolutely heartbroken to learn about his killing. At just 15 years old, Obaida clearly expressed his experience being arrested twice by the Israeli military, with hopes of raising awareness for Palestinian children and forging a better future in a liberated Palestine.

Next month, Obaida was going to turn 18 and graduate from a vocational cooking course at the Talitha Kumi Community College located in the West Bank town of Beit Jala. He wanted to be a chef, and cooks maqloubeh for his family in the short seven-minute film, which you can watch on the homepage of our website.

#savesheikhjarrah #gazaunderattack #freepalestine
...