Activités

Instagram

C’est une grande nouvelle pour les droits des femmes : le Mexique 🇲🇽 dépénalise l'avortement, ouvrant la voie d'un accès à l'IVG pour toutes !

Par une décision de la Cour Suprême mexicaine, la criminalisation de l’avortement est désormais jugée inconstitutionnelle. Une décision historique pour ce pays, très catholique, et saluée par les défenseurs des droits.

Ainsi, les femmes décidant d’avorter ne pourront plus être poursuivies en justice, et celles vivant dans des États où l'avortement est criminalisé pourront y avoir accès sur décision d'un juge. Cet arrêt pourra également permettre la remise en liberté des femmes actuellement emprisonnées pour avoir avorté.

Enfin, cette légalisation de l’IVG permettra de sauver de très nombreuses vies.
Pour rappel, chaque année, presque 1 million d’avortements sont pratiqués illégalement, et au péril de la santé des femmes.

📸 REUTERS
#Mexique #IVG #avortement #abortion #justice #droitsdesfemmes #EsLey #MiCuerpoEsMio

・・・#AbortoLegalYa
#Repost @medecinsdumonde with @make_repost
...

En cette #JournéeMondialeHumanitaire, Médecins du Monde rappelle que, plus que jamais, l’action humanitaire doit être protégée, pour que toutes les personnes vivant dans des situations de crises aient accès à des soins de santé de qualité.

Plus de 5 ans après le vote de la résolution 2286 par le Conseil de Sécurité des @nations_unies, le personnel de santé reste menacé et attaqué dans les zones de conflits, alors qu’il est essentiel pour permettre l’accès aux soins des populations et lutter contre la pandémie de #Covid19.

En #Syrie, au #Yemen, en #RDC ou plus récemment en #Ethiopie, les acteurs de l'aide continuent d’être pris pour cibles et ce, malgré les engagements de la communauté internationale.

C’est pourquoi, Médecins du Monde a fait de la protection du personnel #humanitaire et de #santé l’une de ses priorités, sur le terrain comme dans les arènes politiques.

La réduction de l’espace humanitaire n’est pas une option ! Mobilisons-nous ✊

#HumanitarianDay

📸 © @olivierpapegnies / #médecinsdumonde France
...

🇭🇹 Le sud-ouest d’#Haïti a été frappé samedi par un puissant #séisme d’une magnitude de 7,2. Le bilan est catastrophique : à l’heure d’écrire ces lignes, plus de 1200 personnes ont perdu la vie et 5700 ont été blessées. Nos pensées vont au peuple haïtien 💙♥️

Depuis plusieurs mois, la situation sociopolitique est particulièrement complexe dans le pays. La route reliant la capitale Port-au-Prince à la région touchée traverse le quartier de Martissant, sous contrôle de gangs armés depuis juin, rendant l’acheminement de l’aide difficile.

Notre personnel est en sécurité et est prêt à répondre à l’urgence, notamment dans les #Nippes où Médecins du Monde soutient déjà quatre hôpitaux.

📸 @medecinsdumondeca
#haitiearthquake2021 #haitiearthquake #medecinsdumonde #médecinsdumonde
...

En couverture de l’édition n°30 de notre journal, le portrait d’un jeune Gazaoui de 12 ans : En mai dernier, il se rendait chez sa tante pour fêter l’Aïd avec ses cousins, mais un obus d’artillerie l’avait précédé, tuant ses cousins et nièces et le blessant d’un éclat d’obus à la tête alors qu’il tentait de s’échapper.

❤️‍🩹 Etre âgé de 12 ans aujourd’hui à Gaza, c’est avoir traversé quatre guerres et des escalades de violences à répétition. C’est vivre au quotidien sous blocus dans une bande de terre de 45 km de long et 10 km de large aux frontières verrouillées. Cette situation insupportable provoque de nombreux traumatismes nécessitant un suivi psychosocial.

Après la guerre, soigner l’onde de choc psychologique est un travail de longue haleine. L’équipe de Médecins du Monde s’y engage au quotidien, grâce à votre soutien. Merci !

📸 Ce portrait a été réalisé par @motaz_azaiza, photographe à #Gaza. Tout au long du conflit, il a continué de témoigner en images de la situation de son pays.

#palestine #medecinsdumonde #médecinsdumonde
...

🇭🇹 #Haïti La situation d'insécurité a atteint des niveaux si alarmants dans la capitale #PortAuPrince, que les personnes ayant besoin de soins médicaux refusent de sortir de chez elles pour les obtenir, de peur d'être attaquées.

Environ un tiers du territoire de Port-au-Prince est touché par les activités criminelles et la violence propagées par des gangs armés. Depuis le 1er juin 2021, une recrudescence significative des affrontements meurtriers entre ces gangs rivaux continue d'alimenter l'insécurité généralisée et les déplacements, avec des conséquences dévastatrices pour la population.

Erlande Jacques, une femme haïtienne qui fréquente les projets de Médecins du Monde à Cité Soleil raconte : ❝Comment voulez-vous que je quitte ma maison ? Chaque jour, vous entendez des coups de feu, les gangs s’affrontent et vous découvrez que telle ou telle personne a été tuée. Je ne peux tout simplement pas risquer ma vie ou celle de mes enfants pour aller à l’hôpital en ce moment.❞

➡️ @un_ocha estime qu’environ 1️⃣7️⃣0️⃣0️⃣0️⃣ personnes ont dû fuir leur domicile, cherchant refuge dans des centres sportifs, des parcs et des places d’autres quartiers de la ville.

En Haïti, quatre chapitres de notre #ONG humanitaire médicale travaillent ensemble pour renforcer les services de #santé sexuelle et reproductive, de santé maternelle et néonatale dans différents départements du pays. (@medicosdelmundo #Argentine, @medecinsdumondeca #Canada, @medicosdelmundoespana #Espagne et #Suisse)

Lien dans la bio pour en savoir plus ! 👆

📸 A droite sur la photo, le Centre de santé communautaire Cité de l'éternel, dans le quartier de #Martissant. Décembre 2020 © MdM Suisse

#medecinsdumonde #médecinsdumonde
...