L’hiver est là, il faut agir maintenant.

La santé des réfugiés encore prétéritée sur les camps en Grèce

L’ONG médicale internationale Médecins du Monde (MdM) tire la sonnette d’alarme : des milliers de personnes réfugiées dans les camps en Grèce font face à une détérioration de leurs conditions sanitaires en raison de l’hiver. MdM appelle l’Union Européenne, les Nations Unies et le gouvernement grec à agir encore plus rapidement afin de protéger ces personnes du froid, et demande aux pays d’Europe de prendre leurs responsabilités et d’accélérer notamment le programme de relocalisation.

Durant les trois dernières semaines, le froid s’est installé dans les camps dans lesquels MdM travaille. Dans le nord de la Grèce, les températures chutent régulièrement au-dessous de zéro degré, mettant la vie des réfugiés en danger. « Pour novembre et décembre, nous notons une augmentation de 30% des consultations pour des infections respiratoires dues au froid et à l’humidité. Cette hausse concerne tous les patients, enfants et adultes confondus »,  explique le Dr Nikolaos Marinos, coordinateur médical MdM.

Beaucoup de personnes dorment sous tente alors que le réseau électrique est défaillant. Sans chauffage électrique, allumer un feu reste souvent la seule solution pour se réchauffer et cuisiner. Récemment, dans le camp d’Oreokastro, une femme et ses deux enfants ont été grièvement brûlés. Ahmed, réfugié syrien, témoigne : « Dans les conditions dans lesquelles nous vivons, la seule chose que nous pouvons faire lorsque les températures chutent est de faire du feu, également à l’intérieur du hangar où nos tentes sont installées. Jamais je n’aurais imaginé être abandonné dans des conditions aussi déplorables. »

Pour Max Morel, directeur de MdM Suisse, « Le gouvernement grec, l’Union Européenne et l’UNHCR ont fait des efforts considérables dans le but d’améliorer les conditions de vie dans les camps. Mais il reste encore beaucoup à faire. Au vu de la situation de crise dans laquelle se trouve la Grèce, les autres pays européens ne peuvent plus attendre. Ils doivent agir maintenant en accueillant une partie des réfugiés bloqués. » Sur les 9 derniers mois, la Suisse a accueilli 28 personnes provenant de Grèce sur les 130 prévues dans le cadre du projet de relocalisation de l’Union européenne. 60’000 réfugiés restent aujourd’hui bloqués en Grèce.

pic_1

Médecins du Monde (MdM) offre un accès à des soins de qualité aux réfugiés et migrants qui arrivent en Grèce, sur les îles et le continent, en s’adaptant perpétuellement à leurs besoins et déplacements. Le réseau MdM est actuellement actif sur 28 sites répartis sur le territoire grec. MdM Suisse est actif dans les camps d’Oreokastro, Elpida et Diavata, dans la région de Thessalonique.

En savoir plus sur les projets de Médecins du Monde Suisse en Grèce

 

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse