Au Bénin, 18.8% des grossesses sont précoces et non désirées. Cela signifie qu’environ 274’222 grossesses surviennent chez les adolescentes chaque année. Le mariage des enfants (avant l’âge de 18 ans) est en étroite relation avec la grossesse chez les adolescentes. 36% des jeunes filles vivraient déjà maritalement avant leur 18ème anniversaire, et plus de 14% vivraient maritalement avant l’âge de 15 ans.

Mesures de prévention et de protection

Compte tenu du nombre croissant de grossesses précoces en milieu scolaire, Médecins du Monde a engagé des actions en vue de renforcer les connaissances des jeunes en matière de droit en santé sexuelle et reproductive. Au collège de Dantokpa, dans une zone particulièrement vulnérable de Cotonou, 30 pairs éducateurs et éducatrices ont été formés parmi les élèves du collège. A travers différentes activités, ces jeunes transmettent des messages clés au sujet de la santé sexuelle et reproductive, avec une attention particulière sur les grossesses précoces et leurs conséquences sur la vie des jeunes filles. Un travail particulier est également mené avec la Confédération Nationale des Artisans du Bénin pour sensibiliser plus particulièrement les adolescent·e·s en apprentissage.

Je suis maintenant mieux formée sur la question de la sexualité. J’aimerais dire à mes ami·e·s de donner de la valeur à leur sexualité, c’est-à-dire de ne pas utiliser le sexe n’importe comment.

Témoignage d’une adolescente formée comme paire éducatrice

Plus largement, des activités de sensibilisation sur la thématique sont organisées autour de trois groupements appelés « Mécanismes communautaires de protection de l’enfant » basés dans les villes de Cotonou, Abomey et Parakou. Ces groupements ont pour but de faciliter les dénonciations et d’assurer une forme de protection, en particulier pour les jeunes filles et les enfants. Ce mécanisme permet de soutenir le travail d’identification des victimes d’abus et facilite leur référencement dans une structure de prise en charge. Ils travaillent en étroite collaboration avec les centres publics de promotion sociale.

Prise en charge et suivi des grossesses précoces

Les grossesses non désirées et précoces, ou survenues des suites de violences sexuelles, méritent une attention toute particulière. Grâce à une prévention ciblée et à une prise en charge adéquate, Médecins du Monde et ses partenaires locaux apportent aux adolescentes enceintes un accompagnement holistique (médical, juridique, psychosocial, social, scolaire et professionnel) dans trois grandes villes du Bénin (Cotonou, Abomey et Parakou).

App Alodo
Une application mobile a été conçue pour permettre de déclencher les processus de prise en charge, coordonner l’enregistrement des adolescentes et améliorer la coordination de leur prise en charge multidisciplinaire. Cette application est un outil commun à l’ensemble des professionnel·le·s intervenant auprès de l’adolescente pendant et après sa grossesse : direction de l’établissement scolaire, sage-femme de l’hôpital départemental, assistant social du Centre Intégré de Prise en Charge des victimes de violences basées sur le genre (CIPEC) et des Centre de promotion social (CPS), psychologue, officier de police judiciaire, juge ou assistant social du tribunal. Chaque acteur a des interfaces d’accès et de consultation différent selon son profil et sa compétence.

Prise en charge sanitaire
Lors du signalement d’une grossesse précoce, l’adolescente enceinte est invitée à se rendre au centre médical afin qu’une sage-femme examine son état général, fasse la consultation prénatale et sensibilise la jeune fille sur l’hygiène, le planning familial, la santé sexuelle et reproductive ainsi que le soin du nouveau-né.

Prise en charge psychologique, sociale et judiciaire
Pour accompagner les adolescentes enceintes victimes de violences sexuelles, en conflit ou non avec la cellule familiale, une prise en charge spécifique est mise en place. Premièrement, un assistant ou une assistante sociale peut organiser une médiation familiale.

Ensuite, un·e psychologue rencontre au moins deux fois par mois chaque fille pour échanger et travailler avec elle sur les difficultés qu’elle rencontre avec son entourage, le père de l’enfant et sa famille, sur les difficultés de son nouveau rôle de mère, sur sa réinsertion, sur les traumatismes vécus et autres problématiques. La relation mère-enfant est elle aussi un point important à travailler puisque ces adolescentes n’ont pas souhaité devenir mère à ce moment-là et que pour certaines même, elles le sont devenues suite à un viol.

Enfin, au niveau judiciaire, l’Association des Femmes Avocates du Bénin assiste et oriente les adolescentes dans la formulation des plaintes contre les auteurs des violences dont elles ont été victimes.

Réinsertion scolaire et professionnelle
Les grossesses précoces étant la première cause de déscolarisation des filles, des mesures pour assurer la réinsertion scolaire et socioprofessionnelle sont également mises en place.

La continuité de la Maison du Soleil

La création de la Maison du Soleil à Cotonou a été appuyée par Médecins du Monde lors de la première phase de ce programme au Bénin. Il s’agit d’un lieu de prise en charge holistique de jeunes filles qui ont un enfant ou vivent une grossesse non désirée. Référencées par la police des mineurs, les bénéficiaires sont reconnues comme des filles à risque ou victimes de violence. Ce lieu pilote a été le deuxième centre reconnu officiellement comme Centre d’Accueil et de Protection de l’Enfant par l’État béninois. Grâce à l’appui de Médecins du Monde, 20 filles et leurs bébés ainsi qu’environ 180 jeunes filles victimes de violences sont prises en charge chaque année.

Aujourd’hui, ce lieu est géré exclusivement par IFMA, notre partenaire local, qui assure la pérennisation de la Maison. Le travail accompli en partenariat avec Médecins du Monde, a permis à IFMA de montrer la pertinence et le besoin d’un tel centre d’accueil aux institutions étatiques et d’en faire un exemple à suivre dans la stratégie nationale de santé sexuelle et de la reproduction des jeunes.

La Maison du Soleil

à Cotonou

S'engager et faire un don

Les autres projets avec cette thématique

  • Améliorer la santé materno-infantile
  • Diminuer la mortalité des nouveau-nés
  • Renforcer l'accès aux soins pour les mères et les enfants
  • P.A.S.S. = Prévention et Accès aux Soins pour les travailleuses et travailleurs du Sexe