Adapter le soutien psycho-social

Nous développons et privilégions l'offre et l'accès aux services de santé mentale

Privilégier un accès aux services de santé mentale est une préoccupation permanente pour Médecins du Monde Suisse. Regards croisés au travers de trois projets, au Bénin, en Palestine et en Grèce.

La Maison du Soleil au Bénin, un suivi global pour les jeunes filles

Centre pilote pour la prise en charge de filles-mères mineures victimes de violences au Bénin, la Maison du Soleil à Cotonou est le deuxième centre reconnu officiellement comme Centre d’Accueil et de Protection de l’Enfant par l’Etat béninois.

Les jeunes filles accueillies à la Maison du Soleil ont un enfant ou vivent une grossesse non désirés, elles sont pour la plupart des mineures âgées de 13 à 17 anss. Elles souffrent de troubles du comportement, du sommeil, de l’attention, alimentaires, mais aussi de déni du corps, d’hallucinations, de pensées suicidaires ou d’énurésie. Elles peuvent également être touchées par des infections sexuellement transmissibles.

Le support psycho-social des filles de la Maison du Soleil est coordonné conjointement par un psychologue et par une assistante sociale. Cette prise en charge s’intègre dans un suivi global des jeunes filles, sur le plan médical, juridique et professionnel. Grâce au séjour au centre, elles regagnent confiance et apprennent un métier. Si les violences à leur encontre persistent, elles connaissent les procédures de secours.

Clément Akpakla, psychologue

Découvrez la page internet du projet de la Maison du Soleil

Briser l’isolation des mamans palestiniennes

Dans le cadre du projet Enfants et Détention, nous menons des activités de soutien psycho-social pour les jeunes ex-détenus et leurs familles dans le village de Beit Ummar et dans le camp de réfugiés d’Al Arroub, dans le gouvernorat d’Hébron.

Les mères palestiniennes ne partagent que peu leurs émotions, c’est en silence qu’elles font face aux risques ou aux conséquences de la détention de leur mari ou de leur enfant. Au fil des rencontres, elles dévoilent des symptômes de stress aigu, d’hyperexcitation et d’anxiété, et expriment des sentiments de colère, d’isolation et de peine intenses. Elles ont perdu espoir.

Nous organisons un groupe de parole qui leur est dédié, une fois par semaine, avec un maximum de 15 participantes. Parler de leurs sentiments et partager leurs émotions sans être jugées représente pour elles un soutien réconfortant et positif. Par ce processus thérapeutique collectif, elles comprennent qu’elles ne sont pas seules et que d’autres femmes traversent les mêmes épreuves. En brisant le silence, elles retrouvent de l’espoir en l’avenir et vivent pour elles-mêmes. Elles l’expriment ainsi : « C’est notre moment à nous ».

Khouloud Bahar, travailleuse sociale

Découvrez la page internet du projet Enfants et Détention

Art thérapie avec les réfugiés dans la région de Thessalonique

Notre équipe pour le soutien psycho-social des réfugiés en Grèce est constituée d’une psychologue, d’un psychiatre et de travailleurs sociaux. Nous avons mis en place la création d’une exposition d’oeuvres d’art, baptisée «Pain & Hope».

Les participants ont organisé, créé et mis en place l’exposition de leurs propres oeuvres. En s’exprimant par la peinture, mais aussi par la poésie, la danse et le dessin spontané, 17 hommes et femmes adolescents et adultes, réfugiés ou demandeurs d’asile, ont créé des oeuvres qui évoquent leur histoire de manière artistique. Ils ont ainsi pu développer un sens de l’identité et préserver leur autonomie en prenant le contrôle sur leurs expériences traumatisantes.

Le processus de création artistique a un immense potentiel à améliorer la résilience, en développant le sens de l’appartenance des bénéficiaires et en canalisant leurs émotions négatives. D’après un participant, « dessiner, c’est ma méthode pour respirer, c’est mon oxygène ».

Aliki Panagiotidou, psychologue

Une deuxième exposition, « The art of the Other » est en train de voir le jour. Découvrez la page facebook des activités et le projet MdM Suisse en Grèce.

Retrouvez l’article dans la dernière édition du Journal Terrains ainsi que dans le Bulletin #142 de Medicus Mundi Suisse, consacré à la santé mentale.

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse