Dans le Territoire palestinien occupé, la pandémie de Covid-19 aggrave une situation déjà complexe. Bien avant l’arrivée du nouveau coronavirus, les pénuries en personnel spécialisé, en médicaments et en équipements étaient déjà fréquentes et les difficultés d’accès aux soins spécialisés courantes, notamment en raison de la segmentation importante du territoire. Aujourd’hui, les conditions de vie des personnes se sont encore détériorées.

Pour répondre aux besoins observés, Médecins du Monde Suisse apporte un soutien comportant deux volets principaux : d’une part, des actions de sensibilisation sur la propagation du virus et la prise en charge des personnes malades, ainsi qu’un accompagnement en santé mentale de l’autre.

Prévention et sensibilisation

Médecins du Monde fournit des soins et un accompagnement adéquat aux patients atteints de Covid-19 et soutient leurs familles et leurs contacts afin d’atténuer l’impact de l’épidémie.

Nos activités :

– Installation de points d’eau pour faciliter le lavage des mains aux points de circulation urbains les plus fréquentés (par exemple aux marchés)

– Mise à disposition de matériel de couture aux centres communautaires pour la fabrique de masques en tissu

– Distribution de kits d’hygiène

– Transmission de messages de prévention

Accompagnement en santé mentale

La disponibilité de la ligne d’assistance téléphonique gratuite gérée par notre partenaire local SAWA a été étendue. Désormais atteignable 7j/7 et 24h/24, elle propose un support psychosocial pour toute personne faisant face à un niveau de stress élevé, notamment en raison de la pandémie, du confinement et de ses conséquences économiques. En plus des 30 opérateurs spécialisés en soutien psychosocial habituels, la ligne a été renforcée par la présence d’un médecin et d’un avocat.

Couvrant l’ensemble du Territoire palestinien occupé, les appels concernent principalement des demandes d’aide en cas de troubles anxieux, d’automutilation, de dépression et de pensées suicidaires. Les appels liés à des pensées suicidaires ont augmenté de manière significative depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Accent particulier sur la protection des enfants et la violence basée sur le genre

Les appels de femmes concernant des incidents de violence de la part de leur partenaire ont augmenté de 38% la semaine du 9 au 16 avril 2020, par rapport à la semaine précédente. En isolement, la majorité des femmes appellent après 23h, seul moment de la journée où elles trouvent du temps pour elles.

Notre partenaire local SAWA

S’appuyant sur son expertise dans la lutte contre les violences basées sur le genre, Médecins du Monde soutient la capacité de SAWA à répondre à des appels 24h/24, par la mise à disposition de personnels formés.

Des messages spécifiques sur les violences basées sur le genre sont aussi transmis lors de nos diverses interventions.

S'engager et faire un don