Sur le camp d’Idomeni

Sur le chemin de l’exil, près de la moitié des personnes sont des enfants.

Médecins du Monde Suisse a débuté ses activité en Grèce en septembre 2015, dans le camp d’Idomeni, en partenariat avec Médecins du Monde Grèce. Lieu de passage sur la frontière avec la Macédoine, le camp a rassemblé entre 12’000 et 15’000 personnes après la fermeture de la route des Balkans. Médecins du Monde Suisse a assuré une présence continue et une prise en charge jusqu’à la dissolution du camp, en avril 2016.

Plusieurs réponses nécessaires face à la crise

La prise en charge dans les camps du nord de la Grèce

Depuis la fermeture d’Idomeni en septembre 2016, Médecins du Monde Suisse a adapté ses activités aux conditions changeantes et aux mouvements des personnes réfugiées. Les équipes travaillent dans plusieurs camps, centres d’accès aux soins et aménagements urbains dans la région de Thessalonique, au nord de la Grèce. Découvrez le projet

Pour l’octroi facilité de visas humanitaires

Environ 60’000 réfugiés restent bloqués en Grèce. La crise de l’accueil des réfugiés est une crise humanitaire et une crise politique indigne des institutions européennes et occidentales. Nous plaidons pour l’octroi facilité de visas humanitaires (voir vidéo ci-dessous) et pour un accès à des voies de passage légales et sûres pour les réfugiés.  L’ Appel de Neuchâtel

Réfugiés : les activités en Suisse

En Suisse, Médecins du Monde développe des projets pour les réfugiés. Dans le canton de Neuchâtel, La Maison de Santé facilite l’accès aux soins de santé pour les requérants d’asile ainsi que pour les populations vulnérables.

Votre engagement sauve des vies !