Contexte

Le premier cas de Covid-19 confirmé en laboratoire au Cameroun a été signalé le 6 mars 2020. Depuis lors, la situation épidémiologique a rapidement évolué. A la fin juin 2020, le Cameroun avait l’un des taux d’infection au nouveau coronavirus les plus élevés d’Afrique, avec plus de 14’524 cas confirmés et 342 décès.

Le système de santé camerounais est affaibli par la présence de conflits armés dans les régions du Nord-Ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-Nord. Ces troubles sociaux et sécuritaires compliquent la lutte contre la pandémie.

Continuité des activités essentielles et réponse d’urgence à la pandémie

Pour Médecins du Monde, il est primordial de maintenir ses programmes réguliers, apportant une assistance essentielle aux groupes les plus vulnérables. Au Cameroun, c’est en poursuivant nos activités en soutien aux communautés, aux structures de santé, ainsi qu’aux centres spécialisés de prise en charge pour victimes de violence, que nous avons mis en place de nouvelles activités en soutien aux autorités nationales pour lutter contre la propagation du COVID-19.

Depuis 2018, Médecins du Monde Suisse est en effet présent dans la ville de Bamenda avec un projet de lutte contre les violences basées sur le genre ainsi que dans le district de Foumban où l’association intervient depuis 2013 pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile.

Fort de ces expériences dans le pays et sur invitation du Ministère de la Santé, Médecins du Monde participe au Plan national de prévention et de réponse Covid-19 dans la région du Nord-Ouest.

Tout en garantissant la poursuite des activités déjà menées par le District de santé de Bamenda, la capacité de prise en charge des malades à différents stades de l’évolution de la pathologie est significativement augmentée.

Soutien au système de santé

Nous travaillons essentiellement en appui à l’Hôpital Général de Bamenda et au Centre Médical d’Arrondissement de Nkwen. Ces deux lieux de soins se situent chacune d’un côté de l’artère principale de la ville de Bamenda, assurant ainsi la prise en charge en continu des patients, même lorsque des incidents sécuritaires surviennent et bloquent la circulation de l’artère principale.

Nos activités

– Formation de 25 agents de santé pour les unités de triage et les sites de prise en charge des patients COVID-19

– Renforcement et appui au fonctionnement de l’unité de triage, y compris la sensibilisation communautaire

– Mise en place d’un circuit des personnes atteintes de la maladie

– Dotation de matériel médical pour l’équipement d’une salle de 8 lits de réanimation à l’Hôpital Général de Bamenda

– Acquisition de matériel médical pour l’équipement de zones de quarantaines et de salles de garde

– Gestion d’un fond pour l’achat de médicaments et d’intrants biomédicaux pour la prise en charge des patients COVID-19 positifs sévères ou modérés

– Installation de dispositifs de lave-mains dans les sites de prise en charge des cas COVID-19

– Dotation de matériel pour le renforcement du système de gestion et de traitement des déchets hospitaliers

– Appui en ressources humaines qualifiées pour le fonctionnement des unités de prise en charge des malades à différent stade

S'engager et faire un don

Les autres projets du pays

  • Améliorer la santé materno-infantile
  • Protéger les enfants contre les violences
  • Quand guérir n'est plus possible, tout n'est pas terminé