Le marché de Dantokpa à Cotonou est le plus grand marché d’Afrique de l’Ouest, il concentre une activité économique très importante. De nombreuses familles s’installent dans les quartiers à proximité pour bénéficier du travail informel offert par le marché. Toutefois, ces zones informelles sont en partie situées sur une grande décharge qui s’agrandit d’année en année. Les problèmes de salubrité et de sécurité y sont majeurs et l’accès aux soins y est très limité.

Médecins du Monde est actif depuis 6 ans dans quatre quartiers situés dans les alentours directs du marché : Hindé, Djidjé, Ladji et Toyoyomé comptent ensemble environ 40’000 habitants.

Seuls trois de ces quartiers ont un accès à l’eau potable par un puits public. L’accès au réseau électrique est limité, voire inexistant. Une partie de la population ayant élu domicile sur la décharge du marché, il va de soi qu’aucun système de gestion des déchets n’y est organisé. La présence de latrines reste rare, voire inexistante, ce qui contribue à la prolifération de certaines pathologies. Pourtant, ces familles sont souvent redevables d’un loyer pour habiter sur la décharge, ce qui accroit davantage leur niveau de pauvreté.

le marché de Dantokpa

à Cotonou

Protéger et soigner les enfants

Scolarisation précoce

Les enfants en bas âge des quartiers périphériques du marché sont victimes d’exploitation en raison de la proximité de leur lieu d’habitation avec le marché et l’inexistence d’infrastructures préscolaires publiques pour les accueillir. Selon une étude menée par l’UNICEF en 2016, le taux d’enfants de 5 à 17 ans exploités pour différentes tâches a franchi la barre des 52% au Bénin.

Médecins du Monde soutient les communautés, les partenaires locaux et les autorités béninoises afin d’améliorer la préscolarisation, la scolarisation, l’accès aux soins et la protection des enfants de ces communautés.

Trois espaces éveils, créés par l’association des Sœurs Salésiennes de Don Bosco, sont soutenus par Médecins du Monde depuis 2014. Depuis 2019, ces espaces ont été officiellement reconnus comme écoles maternelles et ainsi intégrées par l’Etat béninois.
Ces espaces de préscolarisation offrent un accueil éducatif aux enfants âgés de 3 à 5 ans. Un suivi social, sanitaire et scolaire personnalisé des enfants est organisé afin de favoriser leur scolarisation future. Des formations continues renforcent les compétences du personnel socio-éducatif de ces écoles maternelles. Médecins du Monde consolide également les activités de promotion de la santé de son partenaire local auprès des femmes et de l’entourage des enfants.

Un très grand nombre d’enfants présents sur le marché sont victimes du trafic d’enfants qui sévit dans le pays. Placés dans des familles d’accueil, les enfants sont maltraités et souffrent de lésions physiques et de troubles psychologiques. Par son action en faveur de la scolarisation précoce, Médecins du Monde agit pour diminuer le travail des enfants.

Enfants des bidonvilles

Marché de Dantokpa

 

Infirmeries scolaires

Deux infirmeries scolaires ont été construites pour améliorer l’accès aux soins des enfants en âge préscolaire (3-5 ans) et au niveau primaire (5-11 ans).

Prévention des violences en milieu scolaire

Dans sa lutte contre les violences basées sur le genre, Médecins du Monde accompagne les communautés dans la prévention et la prise en charge des violences en milieu scolaire. Les écoles partenaires signent une charte de bonnes pratiques contre les violences sexuelles.

Un programme sur la durée, visant l’autonomie

Médecins du Monde a mis en place ce programme au Bénin en 2014 dans une logique durable de promotion de la santé, de protection et de défense des droits de l’enfant. Un processus de mobilisation communautaire a été mis en place afin de déterminer les besoins en termes de santé et les barrières d’accès aux soins afin que l’intervention sur le terrain puisse être pérennisée. Cette coordination entre la population et les acteurs socio-sanitaires permet en effet une meilleure identification des leviers d’actions pour améliorer l’accès à la santé.

Entre 2017 et 2019 les résultats suivants ont notamment été atteints :

• 3 espaces de préscolarisation ont été construits au sein des écoles primaires de Djidjé, Hindé et Toyoyomé.
• 85% des enfants ayant fréquenté l’espace de préscolarisation ont été inscrits au niveau du primaire. Ce taux particulièrement élevé pour le Bénin est notamment réalisé grâce au travail de l’assistant social.
• Plus de 350 enfants sont affiliés à une mutuelle de santé.
• 18 parents d’élèves ont appris à lire et à écrire grâce aux séances d’alphabétisation.
• 6 animateurs des espaces de préscolarisation ont renforcé leurs compétences en termes de promotion de la santé et de méthodologie éducative.
• Plus de 6000 personnes ont acquis des aptitudes individuelles et collectives pour améliorer leur santé à travers le processus du diagnostic communautaire participatif, la création des comités de santé et/ou à travers les réunions mensuelles des comités de parents et les activités de nutrition et de dépistage.

Au vu de ces résultats encourageants, l’accompagnement de Médecins du Monde a évolué. Depuis 2020, le projet intègre un nouveau quartier d’intervention (Ladji) et étend son action aux enfants de 6-11 ans. Les deux infirmeries scolaires construites forment le pivot central de rayonnement communautaire dans les quartiers.

La mise en œuvre du projet demeure centrée sur l’empowerment des communautés tout en consolidant la synergie d’action née entre les différents acteurs, locaux, étatiques et organisations de la société civile.

Médecins du Monde s’inscrit de la sorte dans une stratégie de sortie progressive, au terme de laquelle le fonctionnement des trois écoles maternelles sera autonome, les quatre écoles primaires cibles seront renforcées et labellisées « sans violences », le lien sera renoué entre la zone sanitaire et les communautés, et enfin, les acteurs communautaires et institutionnels des quartiers seront dotés des mécanismes nécessaires pour surveiller et assurer le respect des droits de leurs enfants en matière de santé, d’éducation et de protection.

Les autres projets du pays

  • Prévention et prise en charge des grossesses précoces
  • Ville sûre et inclusive pour les filles du marché de Dantokpa et environs
  • Prévention et prise en charge des violences basées sur le genre