Règlement de Dublin : « Le contraire de ce qu’il faut pour les réfugiés et pour la Grèce »

Médecins du Monde (MdM), ONG médicale internationale, s’alarme des plans de l’Union européenne visant à renvoyer des réfugiés vers la Grèce. MdM rappelle à la communauté internationale l’état de précarité extrême dont souffre actuellement ce pays – ainsi que les réfugiés actuellement sur son territoire et en appelle à l’UE et aux autres agences internationales pour s’unir pour améliorer l’existence de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants, bloqués dans les camps, plutôt que d’augmenter le nombre de personnes en situations d’urgence sur le territoire grec.

refugees_greece_201610_03_743a3702_kristofvadino_web2

La Commission européenne recommande que l’UE réactive le règlement de Dublin sur la Grèce à partir du 15 mars 2017, ce qui signifie que les Etats Dublin (UE et les quatre Etats associés (Suisse, Norvège, Islande et Principauté de Liechtenstein) pourront renvoyer les hommes, femmes et enfants qui ont transité par la Grèce, avant d’arriver dans ces pays.

Avec la réactivation de la réglementation de Dublin, l’application rigide des accords de Dublin à de beaux jours devant elle. La Suisse est le pays d’Europe qui pratique le plus de revois Dublin, devant l’Allemagne.

MdM est l’ONG médicale qui est active dans le plus grand nombre de camps en Grèce

Dans les îles grecques, les centres d’accueil dépassent de 50% leurs capacités. Pour les personnes qui s’y trouvent, ainsi que pour les plus de 60.000 réfugiés forcés de résider dans les camps en Grèce continentale, les conditions de vie sont indignes et l’urgence sanitaire s’accentue encore avec l’hiver.

Une double crise

MdM Grèce apporte également de l’aide médicale aux ressortissants grecs. L’ONG contribue ainsi à réduire les effets des deux crises : la crise internationale des réfugiés et la crise économique grecque. Pour Georges Kiritsis, responsable de l’organe grec de coordination de la crise migratoire, cette décision est « incompréhensible. Nous n’arrivons pas à gérer 60.000 personnes et vous voulez renvoyez ceux qui sont arrivés par nos îles ? »

MdM demande à l’UE de ne pas renvoyer plus de réfugiés vers la Grèce.

« L’UE doit donner la priorité à améliorer les conditions de vie dans les camps de réfugiés grecs, et trouver des lieux d’accueils décents où puissent vivre les hommes, femmes et enfants désespérés qui ont fui la guerre. » explique Max Morel, directeur de Médecins du Monde Suisse. Envoyer plus de réfugiés vers la Grèce, c’est exactement l’opposé ce dont les réfugiés, le Grèce et l’Europe ont aujourd’hui besoin. Aujourd’hui, l’UE doit faire preuve de courage politique et protéger les réfugiés présents dans les Etats signataires de l’accord Dublin.

 

 

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse