L’accès aux soins des plus précaires dans une Europe en crise sociale

Dans son rapport, le réseau international de Médecins du Monde présente les chiffres clés des données 2013 recueillies au cours de 29 400 consultations dans quelques-uns de ses centres d’accès aux soins (dans 25 villes de huit pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse) :

  • 2/3 des femmes enceintes n’ont pas eu accès aux soins prénataux avant de consulter dans les centres de MdM.Parmi celles qui avaient accès aux soins prénataux,43 % avaient été suivies trop tardivement.
  • Seul un mineur sur deux, au mieux, est vacciné contre le tétanos, l’hépatite B, la rougeole ou la coqueluche.Dans certains pays, ce taux est inférieur à 30 %, ce qui est bien en-deçà des taux de couverture vaccinale de la population générale, qui se situent autour de 90 %.
  • Seules 2% des personnes citent la santé personnelle comme motif de migration, réfutant ainsi l’idée reçue que les mécanismes de protection sociale représentent un facteur d’attraction pour les migrants.
  • 76 % des personnes interrogées ont rapporté avoir vécu au moins une expérience de violence.Près de 20 % des violences ont été subies en Europe.

Nous demandons des systèmes de santé nationaux universels, solidaires et équitables, ouverts à toute personne vivant dans l’Union européenne (UE). L’accès aux soins de tous les enfants et de toutes les femmes enceintes doit être assuré immédiatement partout en Europe. 

Ce rapport de Médecins du monde (MdM) présente pour l’année 2013 nos observations sur les déterminants sociaux de la santé et sur l’état de santé des personnes ayant bénéficié de l’appui de 25 de nos 160 programmes européens pour accéder aux soins. En 2013, nous avons analysé 29 400 consultations (dont 15 445 consultations médicales) qui ont été effectuées dans 25 villes de huit pays européens au cours desquelles 16 881 patients ont été accueillis. Les analyses quantitatives sont étayées par des témoignages émanant des équipes de terrain.

Nous avons décidé, cette année, de réaffirmer la nécessité d’un accès inconditionnel au suivi prénatal des femmes enceintes et aux vaccinations essentielles des enfants qui aujourd’hui ne sont pas toujours assurés. Il s’agit là d’un déni de droit, contraire aux droits fondamentaux, aux conventions internationales et au respect des fondamentaux de la santé publique.

L’intégralité du rapport (l’ensemble des analyses ainsi que des témoignages et des éléments contextuels supplémentaires) est également disponible: MdM 2014 accès aux soins 27 villes 10 pays

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse