Ni aujourd’hui, ni demain.

Un appel contre la politique de Trump

Médecins du monde (MdM) est un réseau humanitaire médical international de volontaires et de salariés gérant 440 programmes dans 80 pays en Europe, en Afrique, en Amérique, en Asie, au Moyen-Orient et en Océanie.

Nous sommes témoins chaque jour du combat de femmes, d’enfants et d’hommes vulnérables, victimes de circonstances qui échappent à leur contrôle et qui n’ont pas accès aux soins médicaux élémentaires. Certaines politiques récemment mises en place par le président Trump constituent une violation des droits humains fondamentaux de ceux que nous soignons et vont directement à l’encontre des valeurs de notre organisation.

Les actions du président Trump ont remis en cause trois de nos valeurs fondamentales.

1. Nous croyons à l’égalité des droits pour les femmes.

Ce n’est pas la première fois que la « politique de Mexico » est établie le premier jour d’une nouvelle administration. Aussi connue sous le nom de la « règle du bâillon mondial », cette politique coupe le financement américain de toute ONG qui conseille ou pratique l’avortement, et ce dans tous les pays. Chaque nouveau président républicain depuis Reagan y a eu recours et chaque nouveau président démocrate l’a abrogée tout aussi rapidement. Mais dans le cas du président Trump, cette loi stricte, punitive et nuisible, qui s’est apparemment soldée par un échec pour ses partisans avec non seulement des avortements plus nombreux – contrairement à la baisse escomptée -, mais également non médicalisés, ne suffisait pas. La version de la « règle du bâillon mondial » de M. Trump pourrait avoir un impact sur chaque aspect du financement de la santé mondiale par chaque agence du gouvernement américain. Il se pourrait que cette mesure finisse par anéantir toutes les grandes victoires remportées en matière de santé au niveau mondial au cours des dernières décennies. L’impact sera encore plus désastreux pour les femmes et les enfants. Nous croyons fermement que chaque femme a le droit, en vertu de son humanité, de décider d’avoir ou non des enfants et à quel moment, d’accéder à l’égalité sociale, économique, politique et, surtout, de jouir des droits à une vie digne et en bonne santé.

2. Nous croyons au traitement humain des prisonniers de guerre et de toutes les personnes détenues, arrêtées et emprisonnées.

Nous trouvons abject et détestable que le président des États-Unis suggère le recours par le gouvernement américain à des moyens barbares et illégaux en vue de soutirer des informations jugées utiles, et ce uniquement parce qu’il croit, sans aucune preuve pour étayer ses propos, que « la torture, ça marche ». Nous adhérons avec conviction à la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

3. Nous croyons que toutes les personnes fuyant leur pays confronté à un soulèvement politique, à un conflit civil, à la guerre, ou craignant des persécutions en raison de leurs opinions politiques, de leur ethnicité, de leur orientation sexuelle ou de leur religion, ont le droit de demander le statut de réfugié.

Le programme de réinstallation des réfugiés des États-Unis est le plus vaste au monde. Nous croyons que le récent décret interdisant indéfiniment l’entrée sur le territoire des réfugiés syriens, imposant de sévères restrictions à l’immigration de ressortissants de sept pays à majorité musulmane, et suspendant la réinstallation de tout réfugié pendant quatre mois est injuste, inhumain et aura de lourdes conséquences pour la santé de nombreuses personnes, condamnées à rester dans des zones de conflit.

C’est pourquoi, en tant que médecins et professionnels de santé, au nom de tous ceux visés par ces politiques injustes, nous exprimons non seulement notre opposition, mais aussi, d’une façon claire et retentissante, notre attachement à nos propres valeurs, des valeurs que nous ne sacrifierons ni n’abandonnerons, ni aujourd’hui, ni demain. Jamais.

Dr Ron Waldman – MdM Etats-Unis
Dr Françoise Sivignon – MdM France
Dr José Félix Hoyo Jiménez – MdM Espagne
Dr Javier Meritano – MdM Argentine
Dr Michel Roland – MdM Belgique
Dr Nicolas Bergeron – MdM Canada
Dr Heinz-Jochen Zenker – MdM Allemagne
Dr Nikitas Kanakis – MdM Grèce
Dr Jean Bottu – MdM Luxembourg
Dr Abilio Antunes – MdM Portugal
M. Paul Meijs – MdM Pays Bas
Dr Frédérique Jacquerioz – MdM Suisse
Dr Anders Björkman – MdM Suède
Ms. Janice Hughes – MdM Royaume-Uni
M. Gaël Austin – MdM Japon

Espace Presse

Antoine Morata
responsable communication
+41 (0)32 725 36 16
+41 (0)78 854 32 65
antoine.morata@medecinsdumonde.ch
accéder à l’espace presse