EN BREF

Pour lutter efficacement contre les barrières d’accès à la santé dans le Sud du Chiapas et permettre une meilleure coordination des services de santé, Médecins du Monde Suisse est engagée sur le terrain auprès des personnes les plus défavorisées, les femmes et les enfants.

10’000 personnes vivent dans les communautés indigènes du Sud-Chiapas. Leur offrir un accès aux soins est un engagement quotidien sur le terrain

L’intervention de Médecins du Monde Suisse au Chiapas favorise la participation communautaire à la promotion de la santé et la prévention en santé materno-infantile. Pour améliorer un accès équitable à la santé materno-infantile, les capacités du système de santé et du centre de santé du partenaire Madre Tierra Mexico sont renforcées.

Médecins du Monde Suisse cherche non seulement à améliorer l’accès des communautés indigènes à la santé mais également à établir une communication constructive entre des communautés traditionnellement marginalisées et un système de santé qui peine à prendre correctement en considération la santé de ces populations. Pour pérenniser son action, Médecins du Monde Suisse appuie le système de santé mexicain dans sa volonté politique d’offrir des soins de qualité gratuits pour les populations les plus vulnérables.

IMG_4115_web

LE PROJET

Projet réalisé avec le soutien de : Fonds A. Colliac, Fondation Maya Behn-Eschenburg, DDC, Von Duhn Stiftung, Fondation Stalé-Erzinger
Projet réalisé en partenariat avec : Madre Tierra México au Mexique

En collaboration avec Madre Tierra Mexico, le projet assure une coordination constructive par des actions concrètes pour de meilleurs soins prénataux, durant l’accouchement et postnataux. La sensibilisation auprès des référents, des femmes et des matrones leur permet de mieux appréhender les risques liés à la grossesse, à l’accouchement et aux maladies infantiles. Un plan d’accouchement est également mis en place. Des moyens de prévention sont mis en place afin d’établir un lien de confiance et de qualité entre le système de santé et les communautés et permettre ainsi un meilleur ancrage communautaire des centres de santé.

Les communautés indigènes, marginalisées et discriminées, payent un tribut important aux problématiques du pays et en termes d’accessibilité à la santé.

Les communautés ont peu de connaissances sur leurs droits en matière de santé ainsi que sur le fonctionnement du système de santé mexicain.

Un important travail de sensibilisation sera ainsi mis en place auprès des communautés et un appui sera apporté pour la formation de référents communautaires, afin de permettre une meilleure détection et prise en charge des soins en matière de santé reproductive, maternelle et santé de l’enfant. En parallèle, MdM Suisse prévoit un travail de renforcement des capacités des structures locales pour permettre un meilleur référencement des patients, une évaluation complète de l’état des patientes du centre en termes de santé maternelle, la mise en place d’un discours d’information sur la santé sexuelle et d’un dialogue constructif entre les communautés et les acteurs du système sanitaire. Le projet comprend également un aspect de plaidoyer fort, afin d’impliquer dès le départ les autorités sanitaires de la juridiction dans le projet et de les encourager à assurer la continuité des activités de manière efficace et durable.

La saturation des institutions de santé ne permet pas, pour l’instant, d’offrir des soins de qualité aux populations locales.

Le système de santé connait des dysfonctionnements importants qui entrainent une méfiance et une insatisfaction de la population face à l’offre disponible en matière de santé. Une meilleure coordination des différents centres de santé et hôpitaux est établie pour redéfinir le rôle de chaque institution et pour permettre une meilleure orientation des cas et un accueil efficient des patients aux différents niveaux du système de soins.

20141222_153703_web

EN SAVOIR PLUS

Le projet s’inscrit dans le cadre du plan de développement fédéral, à savoir un plan de développement sectoriel pour la santé, dans lequel la santé materno-infantile est définie comme prioritaire par le gouvernement mexicain. Ce plan reconnaît la marginalisation de certaines régions, dont le Chiapas, et, dans ces régions, celle des communautés « indigènes ». Comme toute intervention conçue par MdM Suisse, ce projet soutient les orientations du gouvernement fédéral ainsi que celles des autorités sanitaires.

Une communauté indigène de 10’000 personnes

Dans des contextes de vies difficiles, les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants de moins de 5 ans sont comme dans d’autres pays, les populations les plus vulnérables.

Dans le sud du Chiapas, les taux de mortalité materno-infantiles sont les plus élevés du pays

La santé des mères et des enfants est donc devenue une priorité pour les autorités locales de santé. La problématique gynéco-obstétrique constitue d’ailleurs une part importante des demandes (60 à 80% selon les centres de référence) et la planification familiale se heurte à de nombreuses barrières sociales, culturelles et religieuses. Au sein des communautés indigènes, le nombre élevé d’enfants par famille (4 à 7 voire 10) et par femme ainsi qu’un phénomène important de grossesses chez les adolescentes donnent aux questions de santé sexuelle, reproductive et de l’enfant un aspect particulièrement saillant.

Créer les conditions pour un changement durable

Le projet est construit en partenariat avec Madre Tierra Mexico qui bénéficie d’une importante expérience dans l’organisation communautaire, une connaissance du contexte et un engagement auprès des communautés indigènes. Le projet est coordonné avec le système de santé mexicain, en partenariat avec le département de la santé du Chiapas. Les activités du projet sont réalisées dans le cadre des politiques de santé et le renforcement du système de santé.

La logique de soutien des politiques locales, dénuée de toute volonté de substitution à l’Etat, participe à la volonté de pérenniser les structures médicales au travers d’une intervention sur le long terme, permettant un changement durable.

P1030858_web