EN BREF

Découvrez l’entretien avec Diego Caset, Coordinateur général au Cameroun

Présente au Cameroun depuis 2013, Médecins du Monde Suisse renforce et améliore l’accès aux soins de santé pour les femmes et les enfants. La zone ciblée par le projet est le District de Santé de Foumban dans la région de l’Ouest. En s’alignant sur l’action nationale de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, Médecins du Monde Suisse agit pour permettre un impact pérenne en faveur des personnes les plus vulnérables.

Le district de Santé de Foumban a une population de près de 180’000 personnes. 15’000 femmes enceintes bénéficient de l’action de Médecins du Monde Suisse. Plus de 3300 accouchements ont lieu dans les structures médicales ou l’association est active.

La stratégie développée au Cameroun renforce les infrastructures sanitaires, la coordination entre les différents acteurs de santé et les compétences du personnel au niveau de la santé de la mère et de l’enfant. Médecins du Monde contribue directement à réduire la mortalité maternelle et néonatale dans le district de Foumban.

LE PROJET

Projet réalisé avec le soutien de : Evangelisch Kirche AllschwillDDC
Projet réalisé en partenariat avec : District de Santé de Foumban au Cameroun, Direction Régionale de la Santé Publique de l’Ouest au Cameroun

Au Cameroun, les entraves à l’accès aux soins sont bâties sur des inégalités profondes et l’inexistence d’un quelconque principe de protection sociale dans le domaine de la santé. Le dispositif et le mode de financement des centres de santé sont défaillants. Les médicaments sont peu disponibles et de mauvaise qualité. Les centres sont inadaptés à accueillir des femmes et des enfants dans des conditions sanitaires appropriées.

_PWH1243_web

L’action de Médecins du Monde Suisse permet d’améliorer la qualité des soins pour les femmes et les enfants et de réduire la mortalité maternelle et néonatale. Les étapes du projet permettent de favoriser des résultats pérennes. A la formation des professionnels et des supervisions s’ajoute une équipe de ressource de prestataires de santé chargée de mener des supervisions dans les structures de santé.

Le projet cible particulièrement le District de Santé de Foumban et se concentre sur un centre de santé intégré, deux centres médicaux d’arrondissement ainsi que sur l’Hôpital de Foumban pour le renforcement des services néonataux et obstétricaux d’urgence de base et compliqués.

Médecins du Monde Suisse est active dans quatre structures sanitaires principales, à Koupa Kagnam, à Koutaba, à Njimom ainsi qu’à Foumban. La remise à niveau des infrastructures, de l’équipement et de la dotation du matériel médical répond aux standards nationaux pour dispenser les soins obstétricaux et néonataux d’urgence complets. Pour des questions de pérennité et de bonne gouvernance, le projet n’appuie pas la chaîne d’approvisionnement des consommables et limite son implication en termes de ressources humaines médicales à l’engagement d’un gynécologue-obstétricien à l’Hôpital de Foumban, en étroit partenariat avec celui-ci. Dans le même temps, Médecins du Monde Suisse œuvre à améliorer la communication et les référencements au niveau de la communauté autour des quatre structures sanitaires ciblées.

EN SAVOIR PLUS

Médecins du Monde Suisse est présente au Cameroun depuis 2013

L’intervention de Médecins du Monde Suisse au Cameroun a démarré avec une première phase qui visait à installer la présence de l’organisation dans la zone, à asseoir les partenariats et l’ancrage local et à approfondir la compréhension du contexte, plus particulièrement au niveau des déterminants socioculturels d’accès à la santé. A l’issue de cette première période, les activités se poursuivent et se développent pour diminuer les barrières d’accès aux soins materno-infantiles.

La mortalité néonatale représente 50 % des décès des enfants de moins d’un an et 26 % des enfants de moins de cinq ans.

Principes d’action et facteurs de qualité pour la viabilité des actions au Cameroun

Les activités de Médecins du Monde Suisse au Cameroun répondent aux principes d’action et à l’éthique de l’organisation. Le projet est particulièrement peu invasif et présente donc de bonnes perspectives de pérennité. Le projet vise clairement à renforcer et améliorer les services de santé, les soins, leur qualité, leur efficacité et leur accessibilité. Les problèmes collectifs de santé ont été analysés en tenant compte tant de l’avis des professionnels de la santé que de la perception des populations concernées. Médecins du Monde considère qu’il revient à l’Etat de garantir le bon fonctionnement du système de santé. Le présent projet traduit clairement cette considération puisque Médecins du Monde Suisse se contente d’agir en appui au District de Santé de Foumban afin de renforcer les prestataires de santé dans leur rôle de coordination.

_PWH0792_web

La santé materno-infantile, une préoccupation majeure au Cameroun

Médecins du Monde Suisse travaille dans le cadre de son domaine précis de compétence (la santé materno-infantile) et peut donc clairement apporter une plus-value technique, médicale, et en termes de gestion, aux acteurs locaux du projet. L’action répond à une priorité exprimée de la part des autorités sanitaires suite à l’incidence spécialement élevée de décès maternels durant l’année 2013. Cette priorité a également été confirmée par les entretiens qualitatifs menés avec les populations locales.

Sur la base des résultats complets de l’étude anthropologique menée en 2014, un volet de promotion de la santé est planifié. Le programme s’inscrit dans le cadre du Plan Stratégique en Santé de la Reproduction 2014-2020 du Ministère de la Santé Publique Camerounais.

Le profil sanitaire du pays reste dominé par les infections endémo-épidémiques et les maladies émergentes, fortement pathogènes et à potentiel élevé de pandémie (VIH/SIDA). Le paludisme reste la première cause de morbidité au Cameroun, surtout dans le sud du pays. Les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes restent les groupes les plus vulnérables au paludisme qui cause 40% des décès chez les enfants de 0 à 5 ans. Les femmes enceintes, du fait de la diminution de leur immunité, sont très exposées au paludisme qui a entre autres pour conséquences l’avortement spontané, l’accouchement prématuré, la mort in-utéro, la mortinatalité, le faible poids à la naissance et l’anémie du nouveau-né. Considérés de manière brute et en comparaison avec les autres pays d’intervention de Médecins du Monde Suisse, les indices en santé materno-infantile sont très préoccupants au Cameroun et ils ont tendance à se dégrader avec les années.

_PWH0711_web