EN BREF

A Cotonou, La Maison du Soleil est l’unique structure d’accueil qui répond à une prise en charge globale pour les jeunes filles et leurs bébés. Présente au Bénin depuis 2008, Médecins du Monde Suisse soutient ce centre d’accueil ouvert en 2011 par l’ONG des Sœurs Salésiennes.

Grâce à l’appui de Médecins du Monde Suisse, 20 filles et leurs bébés ainsi que 180 jeunes filles victimes de violences sont prises en charge par année. 120 familles bénéficient des prestations proposées par la Maison du Soleil.

Une équipe multidisciplinaire expérimentée est en place pour répondre aux besoins des filles avant de les réintégrer en famille et dans la société. Pour garantir la qualité du service, le nombre de filles accueillies est restreint : environ dix filles avec leurs bébés ont accès à la Maison. Leur permanence varie entre six et dix mois, en fonction de leur situation familiale et judiciaire. Cette prise en charge sur le plan social, éducatif, psychologique, médical et juridique agit sur trois déterminants de la santé : la protection, la prévention et la réintégration. Les activités soutenues par Médecins du Monde Suisse offrent aux filles des connaissances accrues sur les violences à leur encontre et sur le processus de secours pour demander de l’aide.

LE PROJET

Projet réalisé avec le soutien de : Fonds A. Colliac, DDC
Projet réalisé en partenariat avec : IFMA au Bénin

La Maison du Soleil, un centre d’accueil pour les mamans mineures et leurs bébés.

Dans la Maison du Soleil à Cotonou, Médecins du Monde Suisse agit pour garantir des services psychologiques, sanitaires, sociaux et juridiques aux filles victimes de violence et à leur entourage. Ces actions améliorent leur qualité de vie et leurs connaissances sur la santé sexuelle et reproductive. L’ensemble des activités déployées améliore la prise en charge et l’accès aux soins d’enfants particulièrement vulnérables.

Médecins du Monde Suisse soutient également un service d’écoute pour toutes les victimes avérées ou potentielles grâce à un numéro vert mis à la disposition de la population pour tous renseignements sur les procédures à suivre dans le cas de violence. Une formation pour le personnel de la Maison du Soleil est proposée afin de renforcer les connaissances et les compétences des jeunes filles en santé sexuelle et reproductive.

L’apport de Médecins du Monde Suisse permet de renforcer l’organisation du suivi après la réintégration par les experts du centre d’accueil. Cette étape se réalise en collaboration avec les centres de promotion sociale du Ministère en charge de la famille.

Médecins du Monde Suisse apppuie son partenaire dans sa démarche visant à mettre aux normes le centre d’accueil selon le décret du Ministère en charge de la famille. Le projet facilite les échanges avec les différents acteurs concernés pour analyser les difficultés rencontrées par les victimes et offrir des réponses adéquates.

Le projet centré autour de la Maison du Soleil s’inscrit dans une logique de soutien aux projets développés par son partenaire, les Sœurs Salésiennes, depuis 2001 en faveur de la protection des enfants, en particulier les filles.

MARIETTE_3741_web

EN SAVOIR PLUS

La Maison du Soleil, un lieu d’accueil incontournable à Cotonou

La situation extrêmement précaire des filles des quartiers-bidonvilles, la forte demande des bénéficiaires, la non-application de la loi et l’absence totale sur le territoire national d’un centre spécifique pour ces jeunes filles sont autant d’éléments qui nécessitent un engagement quotidien pour une prise en charge globale des victimes de violence et la promotion de leur santé. Afin de répondre à la demande initiale du partenaire et pour offrir une action de qualité, Médecins du Monde Suisse s’engage à offrir un lieu d’accueil et de protection pour pallier au risque d’exclusion mais aussi au risque de représailles. Cet accueil doit être jumelé avec des activités permettant un mieux-être des victimes et l’accroissement de leurs capacités scolaires et professionnelles en vue d’une autonomisation. Dans le même temps, Médecins du Monde Suisse agit pour renforcer les connaissances des jeunes filles mais également du personnel impliqué dans le projet dans le domaine de la promotion et de la prévention santé, de l’accès aux soins, de l’appui psychosocial et des techniques d’animation.

Des jeunes filles et leurs bébés au cœur de l’action de Médecins du Monde Suisse

Au Bénin, le phénomène de grossesses précoces et la fécondité des adolescentes est élevée: 17 % de femmes de 15-19 ans ont déjà commencé leur vie féconde, 13 % sont déjà mères et 3% sont actuellement enceintes pour la première fois. La fécondité précoce est dix fois plus élevée parmi les jeunes filles non instruites (32%) que parmi les jeunes filles ayant un niveau secondaire de second cycle ou plus (3%). Le mariage des enfants (avant l’âge de 18 ans) est en étroite relation avec la grossesse chez les adolescentes.

Les filles adolescentes sont confrontées à des barrières plus importantes que les femmes adultes pour l’accès aux services de santé procréative.

Le risque de décès maternel chez les mères de moins de 15 ans dans les pays à bas et à moyen revenu est deux fois plus important que pour les mères plus âgées. La grossesse précoce est une grossesse à risque avec un nombre plus élevé de complications durant la période prénatale, au cours de l’accouchement et durant la période postnatale.

Un partenariat fort, un engagement durable

La pérennisation des actions est une priorité pour l’ensemble des projets développés par Médecins du Monde Suisse. L’ONG favorise l’autonomisation et la pérennisation des structures médicales et des activités communautaires. Dans le respect de ses principes d’action, Médecins du Monde Suisse a fait le choix d’un partenariat fort avec les Sœurs Salésiennes (IFMA).

L’IFMA est reconnue comme un acteur incontournable dans les activités de protection de l’enfant et de lutte contre les violences au Bénin. Cette reconnaissance par des organisations internationales telles que l’UNICEF et l’UNFPA et par le service public béninois repose sur le sérieux et la pertinence des activités de l’association. C’est un acteur important pour le plaidoyer. Elle détient l’expertise dans le domaine d’activité de protection des groupes vulnérables. L’IFMA est une des premières ONG au Bénin à collaborer dans ce domaine avec le Ministère de la Famille, des Affaires sociales, de la Solidarité Nationale, des Handicapés et des Personnes de Troisième âge.

GINETTE_3595_web
projet suivant Prise en charge de la drépanocytose